Louis Burton 5ème de la Route du Rhum

Louis Burton 5ème de la Route du Rhum

Ce dimanche 16 novembre à 15h 33mn 44s, Louis Burton a franchi la ligne d’arrivée de la 10e Route du Rhum – Destination Guadeloupe. Le skipper de Bureau Vallée a mis 14 jours 1 heure 33 minutes et 44 secondes pour boucler le parcours de 3 542 milles à la vitesse moyenne de 10,49 nœuds. Il a parcouru en réalité 4 273 milles à 12,66 nœuds de moyenne.

Objectif atteint

Pour sa première Route du Rhum en IMOCA, Louis réalise une très belle performance, conforme à l’objectif qu’il s’était fixé en début de course. Et pourtant, ça n’aura pas été de tout repos: « C’est vraiment une superbe course ! Mon objectif était de finir entre 4 et 6, objectif atteint ! J’ai cassé pas mal de choses sur les premiers jours de course : mes aériens (les girouettes), le pilote automatique principal et puis un spi dans les alizés. Du coup, j’ai fait quatre jours d’alizés sous gennaker, forcément c’est moins rapide, et on perd du terrain sur les gars devant. Physiquement et en terme de manque de sommeil, je ne suis pas loin de la rupture, car c’est un sprint, d’autant que la dernière nuit a été compliquée avec le manque de vent derrière la Guadeloupe. »

5

Après une 5ème place lors de la dernière Transat Jacques Vabre, Louis continue donc sur sa lancée, sauf que cette course a une signification particulière. Déjà, parce que c’est sur le Rhum que Louis a démarré sa carrière il y a 4 ans, mais surtout, comme il le dit: « C’est ma première grande solitaire depuis le Vendée Globe que j’ai abandonné. Cette Route du Rhum me fait vraiment du bien. On fait 5e à la Transat Jacques Vabre et 5e aujourd’hui, je ne peux pas être plus heureux ! C’est une vraie source de confiance. Après, c’était très intense en IMOCA, car il fallait tenir la cadence. Les petits pères de devant eux tartinent sérieusement ! On va bosser en profondeur sur Bureau Vallée pour essayer de monter en performance dès la Jacques Vabre 2015 et entrer dans la phase de préparation pour le Vendée Globe. »

20141116_065139_resized (1)

 

Un oeil sur l’écurie BG RACE

Louis va désormais prendre quelques jours de repos en Guadeloupe, tout en supervisant le démontage de Bureau Vallée qui rentrera à Saint-Malo par Cargo. Il va également garder un coup d’œil sur la fin de la course : « Je suis forcément de très près les Class 40, particulièrement  le projet de  Valentin Lemarchand (11ème à l’heure actuelle) qui  est hébergé par mon écurie BG RACE, et  le bateau de Yannick Bestaven (4ème au dernier pointage) qui est la première unité du Tizh 40, que nous construisons chez BG. Pour l’instant, ça se passe pas mal ! »

En tant que skipper ou entrepreneur, Louis fonce et ne s’arrête jamais.

Le rendez-vous est pris pour la Jacques Vabre 2015 et le Vendée Globe 2016.

Partagez: