J42 : chemin du retour et réparations

J42 : chemin du retour et réparations

Ce matin, Louis a passé la mi-course ! Il est désormais sur le chemin du retour. Après 3 jours à plus de 18 noeuds de moyenne, la petite pause actuelle est bienvenue pour réparer les petits bobos de Bureau Vallée… 

« Ma table à cartes est sous le vent parce que j’ai empanné et comme je dois faire de la stratification au vent, j’ai encore laissé du matériel sous le vent. Avec le bord rapide tribord, le système de ballast s’est fragilisé, du coup j’ai du faire une strat’ depuis le fond de la coque. Mon puits de dérive bâbord a aussi souffert. Un peu d‘eau rentrait, et j’ai stratifié. Et puis, surprise ce matin, j’ai trouvé deux chandeliers arrachés… C’est peut-être la force de l’eau où un choc avec quelque chose. Mais ca y’est, j’ai fini. »

 

Du vent à venir
« La dépression a fini par me doubler, c’est celle que Thomas Ruyant rencontre est en ce moment. J’ai empanné dans la transition, j’ai eu un peu de molle, du coup j’ai pu réparé. Maintenant, j’ai 20 nœuds d’ouest-nord-ouest. On a eu pas mal de pépins au fur et mesure des milles parcourus, mais pas de gros souci majeur… J’ai réussi a réparer les choses au fur et a mesure, j’ai enchaîné 4 quarts de sommeil de deux heures donc je suis plutôt en forme. Je suis content, j’ai passé la mi-course, c’est fini les conneries, je rentre ! Ca va forcir bientôt, entre Hobart et la Nouvelle-Zélande, dans 300à 400 milles, il y aura une quinzaine d’heures avec un régime de rafales fortes. Dans 36 heures, ce ne sera pas simple. »

Partagez: