J+27 : Bombarder pour rester en amont du front

J+27 : Bombarder pour rester en amont du front

Enfin un « passage à niveau » favorable ! Louis est en effet le dernier concurrent du peloton à avoir réussi à rester dans le front froid, là où les autres skippers du groupe sont maintenant dans une zone de transition entre 2 dépressions plutôt faible en vent. Résultat, Louis file toujours à près de 18 noeuds là où les autres sont autour de 9 noeuds. L’écart se creuse donc assez vite avec le 12ème, qui est désormais Kojiro Shiraishi. Il est passé de 40 milles ce matin à plus de 92 milles au classement de 15h. L’objectif est donc de « bombarder » pour rester le plus longtemps possible dans ce système pour continuer à creuser l’écart… 

class2

Louis résumait parfaitement la situation à la vacation de ce matin :

« J’ai 25 nœuds, pas mal de mer. Ça a un peu molli depuis 2h. Ça va vite donc ça fait du bruit. Mais tout va bien. Il faut essayer d’aller le plus vite possible sinon on se fait rattraper par la mole. L’idée c’est de bombarder au max et de rester devant le passage de vent pas fort. Encore toute la journée sur cette amure -à. Le cap de Bonne Espérance, ça sera demain soir. J’ai ma GV à un ris et mon J1. C’était une super journée hier et une bonne nuit. J’étais régulièrement au-dessus de 20 nœuds, avec des grosses vagues, donc 17/18 nœuds de moyenne. La mer était assez grosse et assez courte. Mais il faut faire attention de ne pas se retrouver en travers. Impossible de dormir, il fallait être sur le coup pour les réglages et garder le meilleur angle par rapport aux vagues. Je suis dehors tout le temps. Mon poste de veille est à l’extérieur. Je ne rentre que pour dormir ou aller à la table à cartes. J’ai des grosses polaires. Je suis plutôt bien abrité souc ma casquette et au taquet ! J’espère que la météo va être un peu en ma faveur, ce qui n’a pas été le cas depuis une quinzaine de jours. J’espère profiter de mon positionnement pour accélérer et rester devant. »

La situation risque cependant de ne pas durer trop longtemps. Une nouvelle dépression arrive vite par l’ouest et devrait cueillir le peloton dès demain soir, au moment du passage Bonne Espérance !

class

Partagez: