Départ en vue !

Départ en vue !

La tête déjà sur l’eau, Louis Burton et Romain Attanasio se sont pourtant consacrés depuis mercredi à l’habituel « marathon média », tout en gardant un œil attentif sur les fichiers météos… Côté organisation, Servane Escoffier, la Team Manager et compagne de Louis a géré, avec la nouvelle équipe technique de Bureau Vallée, les ultimes ajustements. Dernières impressions à terre de deux jeunes papas-marins qui partent traverser l’Atlantique…

Quelle est la qualité que tu aimerais avoir chez ton binôme ?

Louis : « Romain a appris à naviguer en travaillant sur les méthodes, là ou je suis plus un autodidacte. Du coup, il m’apporte aujourd’hui un complément intéressant qui m’aide à progresser davantage. »

Romain : « Louis est ultra énergique sur un bateau, et il a un moral d’acier. Ce n’est pas que je n’ai pas ces qualités là, mais je trouve que ça ressort particulièrement chez lui. Au final, on a des parcours différents mais on se ressemble pas mal, et que j’aime bien naviguer avec lui, tant pour le bonhomme que le marin. »

Quel est le moment que tu attends le plus dans cette Transat ?

R : « Les alizées, pour qu’on puisse enlever les bottes et les couches de vêtements. On aura trouvé notre rythme, on naviguera au chaud et à des allures plus agréables. »

L : « Qu’on soit sorti de la Manche. Entre le mauvais temps qui s’annonce, les courants et les rails de cargo… c’est tout de suite plus agréable dès qu’on est en pleine mer, on est plus serein. »
R : « Tu es moins exigeant que moi ! »

Que crains-tu le plus ?

Louis & Romain: « Clairement le début de course. On va partir dans du vent léger, mais ça va rentrer très fort dès la nuit de dimanche, avec l’obligation de faire du près dans beaucoup de vent et de vague. On va clairement se faire secouer. Et puis, sur ces débuts de courses un peu chauds, il faut bien faire attention à ne pas faire d’erreurs sur le bateau, parce que la moindre petite casse peut très vite prendre des proportions énormes sur ces bateaux, et particulièrement dans les conditions que l’on va avoir en début de semaine prochaine. »

La dernière chose que tu vas faire avant de partir ?

L : «Appeler mes enfants et serrer fort ma femme dans les bras. »
R : «Courir après les dernières analyses météo dimanche matin, histoire d’être bien à jour sur les dernières évolutions de la situation et sur nos possibilités. »

Que va-t-il te manquer le plus ?

L : « Un steack/frites et une glace ! »
R : « Mon lit et un bon burger, mais on se rattrapera à l’arrivée ! »

Partagez: